Héritage Abbotsford

develop your own website
Mobirise

   Qu'est-ce que Héritage Abbotsford?

Une enluminure dans un manuscrit ancien, un joyau historique serti dans un paysage de rêve : deux petites églises protestantes et leurs cimetières, un presbytère et une salle communautaire qui traversent depuis près de deux cents ans ans la féérie des vergers en fleurs, la douceur de l’été, l’orgie des couleurs automnales et l’éclatante luminosité de l’hiver. Un ensemble patrimonial tenu à bout de bras par la collectivité et dont certaines familles ont gravé leurs noms dans les vitraux et dans la pierre. Utopie? Cliché? Non! Une réalité… dans le rang de la Montagne à Saint-‑Paul‑-d’Abbotsford, au pied du mont Yamaska, à quarante-cinq minutes de Montréal. Un trésor que le Gouvernement du Québec a classé, en 2004. L’année suivante, Héritage Abbotsford, un organisme sans but lucratif, était formé par des citoyens attentifs au patrimoine, afin de veiller à l’entretien et à la restauration de cet unique lieu de mémoire.

Les rendez-vous à noter:
Le 22 septembre 2019, à 15 heures. C’est un dimanche, le pont Samuel-de-Champlain n’est plus un empêchement pour venir dans les Cantons-de-l’Est, donc VENEZ ÉCOUTER le Récit-Récital de François Dompierre. François : compositeur, musicien, parolier, orchestrateur, directeur musical et maintenant auteur (Monique Leyrac, le roman d’une vie, Ed. La Presse).

Mobirise

Récit-Récital de François Dompierre,
dimanche, le 22 sept. 2019, à 15h.

Ce n'est pas tous les jours qu'on peut se retrrouver près d'un compositeur de grande renommé, l'écouter parler, l'écouter jouer et, surtout, pouvoir dialoguer avec lui. C'est cette belle occasion que vous offre Héritage Abbotsford en cet après-midi du 22 septembre, à Saint-Paul-d'Abbotsford. Un événement dans un lieu patrimonial classé, entouré de vergers alorsque les arbres seront lourds de pommes savoureuses et mures. Francois Dompierre jouera de ses compositions, parlera de ses inspirations et dialoguera avec le public. Durant ce récit-récital, François Dompierre touchera l'orgue Warren de l'église anglicane St. Paul's, un instrument unique et classé objet patrimonial. Un cocktail suivra le récit-récital en présence du compositeur.

Mobirise

Nouvelles récentes

Le 17 juin dernier, un 5 à 7 marquait la fin de la phase 1 des restaurations de la salle communautaire Fisk. Dans cette première phase, les travaux suivants ont été exécutés : creusage de deux fosses sceptiques pour la salle, le presbytère et l’église anglicane St. Paul’s, remplacement des poutres du sol de l’arrière de la salle, construction de sanitaires et isolation de l’arrière de la salle qui abrite une cuisine, des loges d’artiste et un espace de réunions.
Ces travaux qui ont dépassé les 200,000$ ont été rendus possibles grâce à des dons privés, ainis que des dons de la Caisse Desjardins Granby-Haute-Yamaska et de la MRC de Rouville. La municipalité de St-Paul-d’Abbotsford a aussi contribué.
À cet événement, les invités suivants ont pris la parole, présentés par Jean-Marie Bergman, président d’Héritage Abbotsford : M. Louis Lemieux, député de Saint-Jean, représentant Claire Samson, députée d’Iberville, M. Serge Ruel, représentant de M. Pierre Breton, député de Shefford, M. André Moïse, président du conseil d’administration de la Caisse Desjardins Granby-Haute-Yamaska, M. Jacques Ladouceur, préfet de la MRC de Rouville et M. Robert Vyncke, maire de St-Paul-d’Abbotsford.
C’est Marie-José Raymond, trésorière d’Héritage Abbotsford, qui a remercié les invités dont les organismes ont contribué au financement de cette phase 1, ainsi que les généreux donateurs privés. 

Mobirise

Héritage Abbotsford, a labour of love

Héritage Abbotsford s’est donné comme mandat de mettre en valeur l’ensemble du site historique et de promouvoir son utilisation et sa renommée en tant que ressource patrimoniale, religieuse, sociale, éducative, artistique et culturelle.
Cet ensemble de Saint-Paul-d’Abbotsford, ou Mission Yamaska comme il a déjà été appelé, comprend l’église anglicane St. Paul’s, son presbytère et la salle communautaire Fisk, l’église Abbotsford United, ainsi que leurs cimetières. Si le classement des lieux par le gouvernement leur confère une certaine protection, il n’en assure pas la pérennité. Les églises sont encore administrées par leur congrégation respective et des services y sont célébrés à l’occasion, mais là comme ailleurs au Québec, le nombre de fidèles diminue. La Fondation du patrimoine religieux du Québec a déjà consenti des aides pour financer certains travaux de réfection, mais cela reste insuffisant pour la pleine mise en valeur de ce lieu exceptionnel.

Afin de recueillir des fonds, Héritage Abbotsford organise des concerts, du théâtre, des projections de film. C’est ainsi que le public a pu entendre, entre autres, le célèbre contre-ténor Daniel Taylor, le maître de la musique baroque, Christopher Jackson – fondateur du Studio de musique ancienne de Montréal – la soprano acadienne Suzie Leblanc, Karen Young, Joranne, Claude Dubois, Catherine Perrin, Bataclan et Dan Bigras dans un récital de poésie. Trois pièces ont été présentées avec beaucoup de succès : Lettres d’amour avec Louise Deschatelets et Jean Leclerc, La Renarde et le Mal Peigné avec Marie Tiffo et Pierre Curzi, Le Testament de Marie avec Marie Tiffo et Jean-Willy Kunz, à l’orgue-harmonium. Les fonds ainsi recueillis permettent de défrayer une infime partie des frais de restauration. Heureusement il y a aussi des donateurs : institutionnels et privés.

Mobirise

Historique et description des lieux

L’ensemble patrimonial de Saint-Paul-d’Abbotsford forme un paysage culturel d’une grande richesse qui se distingue par son intégrité et son ancienneté. Doté d’une grande unité architecturale, il présente un intérêt historique comme témoin de l’occupation du territoire par les immigrants anglophones au début du XIXe siècle.
En 1802, le révérend Joseph Abbott quitte Saint-André-d’Argenteuil pour s’installer à la Mission Yamaska, sur l’actuel rang de la Montagne, que les francophones de la région surnommeront par la suite « rang des Anglais ». La Montérégie est alors le berceau de la communauté anglicane au Québec et au Canada. Cette présence y est encore bien tangible comme en témoignent les vieilles propriétés rurales dont la Mission Yamaska constitue le cœur. Ce serait de la contraction du nom de Abbott et de son épouse, née Bradford, qu'est née l'appellation Abbotsford.
Pour l'histoire, il convient aussi de noter que le fils du révérend Abbott, sir John Joseph Caldwell Abbott, qui a vécu plusieurs années sur ce rang, a été le troisième premier ministre du Canada, mais le premier à être né au pays. Jusque-là, c'est d'Angleterre que provenaient les premiers ministres. Doyen de la Faculté de droit de l’Université McGill, de 1855 à 1880, sir John a également été maire de Montréal.
L’église St. Paul’s est la plus ancienne église en bois du diocèse anglican de Montréal. Au fait, elle n’a qu’une ainée, l’église St. Paul’s de Halifax, la plus ancienne en Amérique du nord.
Érigée en 1822, l’église anglicane St. Paul’s s’inspire des églises protestantes néoclassiques de la Nouvelle-Angleterre. Revêtue de clin de bois, elle est à la fois simple et élégante. Le clocher d’origine a été remplacé en 1872 par une tour surmontant le porche et coiffé d’une élégante flèche.

En 1839, le révérend Richard Miles, originaire d’Angleterre, construit avec ses fils un autre temple qui servira d’abord au culte congrégationaliste, puis méthodiste avant d’être occupé par l’église Unie, de 1925 à nos jours. Voisin de l’église anglicane, ce bâtiment est particulièrement représentatif des petites églises vernaculaires des Cantons de l'Est.
Le presbytère est le seul bâtiment de pierre de l’ensemble. Sa construction a été achevée en 1889. Son architecture s’inspire du courant néoclassique, qu’on appelle aux États-Unis le style « fédéral ». Ce type de construction est fréquent dans la campagne ontarienne.
Pour les cours de catéchisme, ainsi que pour les activités sociales et les fêtes locales, la construction de la salle communautaire Fisk débute en1898. Celle-ci rappelle le rôle important qu’ont joué les pomiculteurs d’Abbotsford, notamment les familles Fisk, Craig et Gibb. Fondée en 1874, la Fruit Growers Association of Abbotsford est l’entreprise pionnière qui inspirera, quelque vingt ans plus tard, la fondation de la première Société pomologique et fruitière de la province de Québec. 

Mobirise

Richesses de l’église anglicane

Au nombre des éléments remarquables de l’église anglicane St. Paul’s figurent ses magnifiques vitraux. L’un des plus anciens, installé en 1894, rend hommage aux vingt-deux familles fondatrices de l’église. L’orgue-harmonium Warren, acquis en 1873, est un instrument exceptionnel en raison d’une combinaison inhabituelle d’anches et de tuyaux. Considéré comme un élément marquant du patrimoine québécois, il a été classé en vertu de la Loi sur les biens culturels. Russel Warren fut l’un des premiers grands facteurs d’orgues au Canada. Originaire des États-Unis, Warren s’est établi à Montréal en 1836. On lui doit pas moins de 350 orgues, en usage partout au Canada. Le mariage des anches d’un harmonium avec des tuyaux d’orgue semble unique, ce qui confère à l’instrument une sonorité particulièrement remarquable.
Sur le plan accoustique, les artistes qui se produisent à l’église anglicane St-Paul’s ne tarissent pas d’éloges sur la qualité du son et sur le caractère intimiste des récitals qu’ils y donnent.

Mobirise

Les restaurations

Depuis la fondation d’Héritage Abbotsford, plusieurs projets ont été entrepris à l’église anglicane, notamment la réfection des vitraux et du clocher, la peinture extérieure, la démolition d’une cheminée anachronique, l’installation d’un nouveau système de chauffage, la remise en état de l’orgue-‑harmonium. La toiture à la canadienne a aussi été refaite complètement; elle devrait nous garder des intempéries pour un siècle.
Du côté de l’Église Unie, la toiture a été refaite aussi et le bâtiment entièrement repeint. Le muret de pierres qui entoure le cimetière a été remis en état , de même que la superbe grille de fer forgé.
En 2018/2019, grâce à l’aide de la MRC de Rouville, de la Caisse Desjardins Granby-Haute-Yamaska et de généreux donateurs privés, des travaux majeurs ont été entrepris à la salle communautaire Fisk. Une aire de service a été complètement installée, comprenant wc et wc d’handicapés, de même qu’une cuisine. Tout le secteur a été isolé pour l’hiver, les poutres du sous-sol remplacées, etc. Mais il reste encore beaucoup à faire, donc Héritage Abbotsford poursuit ses démarches auprès des gouvernements, des institutions et des donateurs privés. Il faudra plus de 1 million$ pour parfaire la restauration complète de cette salle, construite par les pomiculteurs de Saint-Paul, à la fin du XIXe siècle, et la rendre utilisable à l’année longue. Ces pomiculteurs, réunis sous la bannière de la Fruits Growers Association of Abbotsford, remportèrent le 3e prix à l’Exposition Universelle de Paris, en 1900.
Les projets ne manquent pas pour Héritage Abbotsford, qui cherche présentement à consolider ses assises financières afin de poursuivre ses projets de restauration et d’entretenir le site et les archives pour les rendre accessibles à un public grandissant d’amoureux de l’histoire, de belle musique et de magnifiques paysages. La Mission Yamaska est ainsi un endroit exceptionnel qui mérite qu’on le préserve et qu’on le mette en valeur.

Mobirise

Conseil d'administration



M. Jean-Marie Bergman, président, (450) 379-5195

Mme Lucie Lalanne , vice-présidente

Mme Marie-José Raymond, trésorière (450) 379-5304

Mme Joanne Joncas, secrétaire
Suzanne Lévesque, Jennifer Ross, Jean-Claude Mahé,
Dominique Vallerand, Claude Fournier.
Comité exécutif
Jean-Marie Bergman, Lucie Lalanne, Joanne Joncas,
Marie-José Raymond.

Héritage Abbotsford est une société sans but lucratif
qui a été incorporée selon la Loi sur les compagnies,
partie 3, le 24 mars 2005.

Coordonnées

Adresse:

185 Rang de la Montagne
Boite postale 1075
Saint-Paul-d'Abbotsford Qc
J0E 1A0